Des luminaires d’exception, pièces uniques entre sculpture et design, qui redonnent la parole à la nature sauvage et vient éclairer nos intérieurs de leurs formes biologiques et de leurs vibrations douces.

Témoignages végétals

Des végétaux/luminaires qui portent le témoignage de leurs existences passées, fruits du hasard et de la nécessité. Ce sont les […]

Série BioGéométrique

Variations géométriques végétales. C’est beau un carré surtout quand il est multiple. Petit, grand, moyen, allongé, seul ou à plusieurs, […]

Série Paysages

Le monde comme objet de contemplation, comme dans les jardins japonais propices au rêves. La série des appliques « Paysages » nous […]

Série nomades

Quand la végétation devient nomade, elle nous renvoie à une nouvelle lecture de la nature qui nous environne, et à […]

Radiographies Végétales

Les radiographies végétales révèlent le flux profond, enfoui au sein de la matière. Les modules radiographiques sont comme les idéogrammes […]

Monumental

Big is beautifull, à l’intérieur comme à l’extérieur…

Frédéric-Matthias Ansermet

Né le 14/08/63 à Genève, d’origine suisse, je vis et travaille dans la région de Fontainebleau, au sud de l’Ile-de-France. Diplômé des Beaux-arts en 1983, puis Directeur artistique pour la publicité puis dans des grands groupes de presse, j’ai développé en parallèle une recherche artistique personnelle en lien avec la nature brute, non transformée, comme thème central. En entrant dans le 21e siècle, me vient la nécessité impérieuse d’échanger le tourbillon d’images, de concepts, d’immédiateté dans lequel nous évoluons pour enrichir cette démarche en prise directe avec la réalité et la vérité de la matière.

Mon travail est directement lié à mon environnement proche : la forêt. C’est un ready-made primitif, mais lié à la notion de hasard, et au travers duquel je cherche à sublimer le design brut de l’état de nature, en l’accompagnant, en le mettant en relief par un détail, une contextualisation, une mise en lumière, afin d’établir des liens entre l’état de nature sauvage et le regard « civilisé » du regardant.

Je cherche ainsi à effacer toute volonté personnelle et formelle devant la vérité universelle de ces extraits de nature en réduisant au maximum les gestes qui viendrait parasiter ce lien direct. A travers différentes collections, je ne force pas, j’accompagne dans une intervention minimaliste cette expression du langage universel de la nature dans son état originel.

Contact